mercredi 19 novembre 2014

LES FAITS DU JOUR
Une réflexion quotidienne sur l’actualité
Mercredi 19 Novembre 2014

Coopération militaire Chine - Russie
Après avoir quitté précipitamment le sommet du G20, la Russie annonce des exercices militaires conjoints avec la Chine. Tous deux sont dérangés par la présence militaire accrue des Etats-Unis dans le Pacifique.

BNP Paribas, les ennuis continuent...
Après avoir écopé d'une amende record de 9 milliards de dollars en début d'année pour avoir dénoué des transactions en dollars avec des pays sous embargo, BNP fait décidément face à une année difficile. Le parquet national a ouvert une enquête pour délit d'initié. Pas plus d'informations pour le moment. Respectons la présomption d'innocence.

Rumeurs sur l'annonce du plan de relance européen
C'est la semaine prochaine que Jean Claude Junker devrait révéler les détails du plan de relance européen de 300 milliards d'euros. Celui-ci devrait s'étaler sur les 3 prochaines années. Emmanuel Macron, ministre de l'économie français, craint que le montant réel annoncé soit bien inférieur aux promesses de la commission européenne.

Jean Claude Junker face à une motion de censure
Après des révélations sur l'étendue de l'évasion fiscale organisée au Luxembourg pendant que Junker était premier ministre, des groupes parlementaires anti-UE ont déposé une motion de censure contre le président de la commission actuel. Elle sera votée la semaine prochaine, mais ne devrait pas aboutir.

La Banque du Japon poursuit son programme d'assouplissement quantitatif
La Banque du Japon continuera d'acheter 80 trillions de Yen d'obligations gouvernementales, et 3 trillions de Yen d'actions par an. Après un comité de politique monétaire divisé le mois dernier, celui de ce mois ci a trouvé un consensus. L'inflation devrait atteindre les 2% à la fin 2015 selon la BoJ.

Le FMI s'interroge sur un "pic de la mondialisation" ?
La croissance du commerce mondial a beaucoup faiblit. Avant la crise de 2008, la croissance mondiale des échanges était supérieure la croissance du PIB. Depuis deux ans, la croissance du commerce mondial est plus faible que la croissance du PIB. On se pose alors la question de savoir si l'ère de mondialisation que nous vivons n'a pas touché un pic ?
Selon le FMI, ce ralentissement proviendrait de la Chine. Le pays importait beaucoup de composantes pour les réexporter après transformation (60% des exportations provenaient de parties importées pendant les années 90). Aujourd'hui le pays qui a gravit les échelons produit plus de composant en interne, et n'a plus besoin de les importer. Seul 35% des exportations chinoises sont fabriqués à base de produits importés. Cela fait reculer les chiffres du commerce mondial. Il s'agit donc selon le FMI, d'une baisse structurelle, qui n'est pas simplement dû à la reprise morose de l'économie mondiale.

Attention au pessimisme ambiant !
Peter Praet, économiste en chef de la Banque Centrale Européenne, met en garde les dirigeants européens contre le pessimisme ambiant. Celui-ci bloquerait les engrenages de la machine économique.

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire