jeudi 18 décembre 2014

LES FAITS DU JOUR
Le Franc Suisse victime de son succès
Jeudi 18 Décembre 2014

La FED supprime l'expression "période considérable" de sa forward guidance
Alors qu'auparavant, la FED promettait de garder les "taux bas pour une période considérable", cette expression fut supprimée. Cela signifie que le moment tant attendu de hausse des taux approche. Cela implique que les turbulences que traversent les marchés mondiaux n'ont pas changé le cap que s'est fixé la Banque Centrale américaine pour relever ses taux, car la solidité de la reprise américaine lui est devenue évidente. C'est pour cela qu'elle a baissé ses prévisions de taux de chômage à fin 2015, de 5.50% à 5.25%. Les marchés s'attendent à une première hausse au premier semestre 2015, et plus particulièrement au mois de Juin.
Si la FED ne semble pas avoir changé son planning de hausse des taux, les hausses en elle-même pourraient être plus petites que prévues. C'est ce que révèle la baisse de ses prévisions de taux :
- Pour 2015, baisse de la fourchette de taux attendue de 1.25%-1.50% à 1.00%-1.25%
- Pour 2016, baisse de la fourchette de taux attendue de 2.75%-3.00% à 2.50%

Baisse de l'inflation à +1.3% aux US
L'inflation a baissé à +1.3% aux Etats-Unis à fin Novembre, vs une cible de +2.0%. En glissement mensuel, les prix ont baissé de -0.3%, vs -0.1% pour le consensus. La cause en est évidemment, la baisse du prix de l'énergie et des produits agricoles. Lorsqu’on soustrait ces produits volatils, l'inflation sous-jacente a progressé de +1.7% en Novembre en year-to-year. La FED ne sera pas pressée de relever ces taux, en l'absence de pressions inflationnistes.
L'inflation sous-jacente attendue par la FED pour 2015 a été rabaissée de +1.75% à +1.30%.

Package de mesures de la Banque Centrale Russe
La Banque Centrale Russe a présenté un nouveau package de mesures pour soutenir les banques russes, et éviter une crise de liquidité. 
1/ Autoriser les banques à valoriser les actifs étrangers qu'elles détiennent, avec le taux de change du Rouble du trimestre précèdent. Cela évite d'impacter à la baisse les portefeuilles d'actifs détenus, suite à l'effondrement du Rouble.
2/ Supprimer le plafond sur les taux d'intérêts facturables aux clients. Cette mesure devrait permettre aux banques de répercuter sur les clients leurs véritables coûts de refinancement.
3/ Supprimer la nécessité pour les banques de reporter au régulateur, la baisse de leur capitaux réglementaires en dessous du seuil requis en temps normal.

Taux négatifs sur les dépôts suisses : -0.25%
Dans un contexte marqué par une hausse de la volatilité, la demande pour le Francs Suisses s'est accrue, considéré comme un actif sans risque. Son taux de change face à l'Euro a augmenté, ce qui n'est pas du goût de la Banque Centrale Suisse qui voit son économie pénalisée par un cout trop élevé de sa monnaie. La Banque Centrale Suisse indique dans son communiqué que "L'introduction de taux d'intérêt négatifs rend moins attrayant les placements en francs suisses, et soutient ainsi le taux minimum de change". Il se pourrait que les taux d'intérêt sur le court-terme deviennent négatifs, ce qui décourage les investisseurs de convertir leurs avoirs en Franc Suisse pour les y investir. Le Franc Suisse est décidément, victime de son succès.

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire