mercredi 10 décembre 2014

LES FAITS DU JOUR
Une réflexion quotidienne sur l’actualité
Mercredi 10 Décembre 2014

Pressions déflationnistes en Chine 
L'indice des prix à la production (PPI) est ressorti a -2.7% pour le mois d'Octobre en year-to-year, vs des attentes de -2.4% et contre un recul de -2.2% au mois de Septembre. Il s'agit là du 33ème mois d'affilé avec une baisse des prix.
L'indice des prix à la consommation (CPI) est également en ralentissement. Il est ressorti à seulement +1.4%. Au début de l'année il était à +2.5%. 
Ces pressions baissières sur les prix vont sans aucun doute conforter la Banque du Peuple dans son assouplissement monétaire. Elle a déjà baissé son taux directeur, mais les marchés financiers anticipent déjà un second round d'assouplissement.
Les marchés actions ressortent comme les plus grand gagnants de cette situation. Le Shanghai Stock Exchange Composite marque une performance de +35% depuis le début de l'année, la meilleure performance des marchés actions cette année, juste après l'Egypte. La question se pose désormais de suivre de près les niveaux de valorisation, pour détecter l'entrée dans un bulle qui se terminerait mal.

Production industrielle française en repli
En month-to-month, la production industrielle française s'est repliée de -0.8% au mois d'Octobre, vs des attentes de +0.2%. En year-on-year, la production est retrait de -1.0%. Le CAC40 a connu une session très baissière hier : -2.5% à 4,263 points. Ce matin il a ouvert légèrement en hausse (+0.5%).

Balance commerciale au Royaume-Uni en amélioration
Le déficit commercial britannique s'est réduit, passant de -10.5 milliards de pounds en Septembre à -9.6 milliards en Octobre. Cela provient avant tout d'une baisse des importations de pétrole. Le FTSE100 a également connu une session très baissière hier (-2.1%) avant de se remettre quelques peu ce matin (ouverture à +0.2%). Il faut noter que c'est là le seul marché boursier européen, parmi les marchés majeur, à être négatif depuis le début de l'année (-2.8% en YTD).

Fitch place la note japonaise sous perspective négative
Après que Moody's ait dégradé la note japonaise le mois dernier, c'est maintenant au tour de Fitch de sévir. L'agence de notation a placé le rating japonais sous perspective négative. La raison est la même que pour le mois dernier : l'annulation de la seconde hausse de TVA va ralentir le rythme de consolidation des finances publiques. Shinzo Abe n'avait pas le choix, le choc pour l'économie japonaise découlant de la première hausse était très fort. Nous commençons aujourd'hui, à voir quelques signes positifs qui indiquent que ce choc est passé. Il s'agit surtout, de la publication de l'indice PMI Services du mois de Novembre, publié le mercredi 3 décembre. Cet indice est passé de la contraction (48.7) à l'expansion (50.6).

Exportations des Philippines mises à mal
Le ralentissement asiatique évoqué la semaine dernière se poursuit. Aujourd'hui des indications en provenance des Philippines. Alors que le marché s'attendait à une hausse des exportations de +11.2% en Octobre, celles-ci ne progressent que de +2.9%...
Ce ralentissement est également palpable chez d'autres pays émergents. Le PIB au T3-14 est ressorti à +1.7% en Turquie (vs des attentes de +2.9%), et il s'est effondré de -5.3% en Ukraine à cause du conflit en cours.
  
Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire