jeudi 4 décembre 2014

LES FAITS DU JOUR
Une réflexion quotidienne sur l’actualité
Jeudi 4 Décembre 2014

La Banque Centrale Brésilienne remonte son taux directeur
La conjoncture brésilienne est difficile. Vendredi dernier, la croissance du PIB au T3 a montré que le pays avait échappé de peu à la récession. Mardi, l'indice PMI calculé par Markit est ressorti à 48.7 au mois de Novembre (ce qui témoigne d'une contraction), vs 49.0 au mois d'Octobre. Il a touché son niveau le plus bas sur les 6 derniers mois. Les derniers mois étaient perturbés par l'élection présidentielle, lors de laquelle les marchés financiers et les investisseurs paraissaient proche des concurrents de Dilma Rousseff. L'élection leur a donné tort, et celle-ci fut réélue pour un second mandat. L'inflation a augmenté : elles est passée de 5.59% au mois de Janvier 2014, à 6.75% en Septembre 2014. Dans un contexte marqué par une hausse de l'inflation et un ralentissement économique, la Banque Centrale a préféré s'occuper de l'inflation. Elle a remonté son taux directeur, le SELIC, de 50 points de base, à 11.75%. Ce taux est désormais à son niveau le plus élevé depuis 2011.Comment les marchés ont-ils réagi ? Le marché actions est positif en YTD à la journée d'hier (+3.9% pour le BOVESPA), mais il reste à voir la réaction des marchés aujourd’hui à l'ouverture. Le taux sur le 10 ans est stable à 12.01%. Le Brésil doit réformer ses finances publiques pour éviter de perdre sa notation d'Investment Grade; il n'est plus qu'à un cran de l'investissement spéculatif. Le nouveau ministre des finances, Mr Levy, prépare une cure d'austerité.

Moins d'un gérant sur 5 a battu le marché entre janvier et octobre 2014
Selon des chiffres compilés par Bank of America, moins d'un gérant sur 5 a battu son indice entre janvier et octobre 2014. Ce chiffre est au plus bas sur la dernière décennie. Selon des chiffres de Goldman Sachs, seul 14% des fonds action large cap ont battu le S&P500 cette année. Ces chiffres témoignent du contexte de volatilité traversée par les marchés, et du manque de justesse des prévisions établies en début d'année.
Dans un contexte pareil, les investisseurs sont attirés par la gestion passive dont les frais sont très bas. Cela explique le record de souscription enregistré par Vanguard sur ses ETF : 24.5 milliards de dollars au mois d'Octobre puis 21.3 milliards au mois de Novembre. Deux des meilleurs mois enregistrés par le gérant depuis sa création.

Plusieurs réunions notables aujourd'hui en début d'après-midi
Banque d'Angleterre : Décision de politique monétaire 12:00 GMT
BCE : Décision de politique monétaire 12:45 GMT
BCE : Intervention du président de la BCE 13:30 GMT 

A suivre en début d'après-midi...

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire