lundi 15 décembre 2014

LES FAITS DU JOUR
Vous reprendrez bien encore un peu d'Abenomics ?
Lundi 15 Décembre 2014


Japon : Shinzo Abe gagne l'élection ce week-end
Après avoir participé à l'élection anticipé qu'il avait demandé, le parti de de Shinzo Abe remporte 61% des sièges de la chambre basse du Parlement. Il pourra ainsi continuer son train de réformes (les Abenomics), même si le débat sur leur succès est toujours vif.

Prix à la production en repli aux US
Les prix à la production aux US sont ressorti en repli à -0.2% en Novembre, vs des attentes de -0.1%, et vs +0.2% en Octobre. Cet effet découle de la baisse du baril de pétrole, une baisse bénéfique pour l'économie américaine. L'absence de pression inflationniste permet à la Réserve Fédérale de maintenir ses taux plus bas pour l'instant. La remontée devrait se faire à la fin du S2-15.

Baisse du rating de la France chez Fitch
Vendredi le rating de la France chez Fitch fut rabaissé de AA+ à AA, en raison de la sous-performance de l'activité économique en 2014. Comme pour l'Italie dont le rating a été revu à la baisse la semaine dernière de BBB à BBB-, les taux de la France sont immunisés grâce à la future intervention de la BCE. En effet, les rendements réels sur le 10ans n'ont pas bougé. Il s'est même allégé de -5pb Vendredi, et a à peine augmenté de +1pb ce matin, à 0.91%.

Production industrielle indienne en baisse au mois d'Octobre
La production industrielle a baissé au mois d'Octobre de -4.2% en year-to-year, vs des attentes de +2.3%. Cette baisse de la production vient dans un contexte de ralentissement marqué. Le Mardi 2 Décembre, le PIB du T3-14 était ressorti à +5.3%, vs +5.7% le trimestre précédent. Lors de sa dernière réunion du  Mardi 2 Décembre, tous les intervenants espéraient une baisse des taux pour relancer la croissance. Mais cela n'avait pas eu lieu, en raison de la priorité donnée à la lutte contre l'inflation (+4.4% en Novembre). Avec ces nouvelles statistiques, une baisse des taux devient plus probable début 2015.

La réforme du FMI pas pour demain
Les Etats-Unis se sont une nouvelle fois, abstenu d'approuver une package de mesures destinées à réformer les quotas de vote au sein du FMI, afin de donner plus de poids aux pays émergents. Grace à la création de la Banque des BRICS et grâce à la Banque asiatique d’investissements dans les infrastructures (concurrente de la Banque Mondiale), la Chine fatiguée des promesses qui tardent à se concretiser, et capitalisant sur sa force de frappe financière, tente de fédérer la construction d'institutions financières alternatives.

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire