vendredi 12 décembre 2014

L'Hebdo des Marchés
Baril à seulement 63.7 $. Pensez à faire vos courses pour l’hiver : mettez des barils de côté !
Vendredi 12 Décembre 2014

ACTIONS

Les marchés actions étaient dans le rouge cette semaine. Les craintes sur la croissance mondiale ont pesé sur cette classe d’actifs. Aux Etats-Unis, les chiffres apparaissent en repli malgré les bonnes nouvelles économique en provenance du front américain. En Europe, le repli des actions est justifié par le lot de mauvaises nouvelles économiques (inflation Novembre, production industrielle Octobre, balance commerciale).

En Chine, les pressions baissières sur les prix vont sans aucun doute conforter la Banque du Peuple dans son assouplissement monétaire. Elle a déjà baissé son taux directeur, mais les marchés financiers anticipent déjà un second round d'assouplissement. Les marchés actions chinois ressortent comme les plus grand gagnants de cette situation. Le Shanghai Stock Exchange Composite marque une performance de +35% depuis le début de l'année, la meilleure performance des marchés actions cette année, juste après l'Egypte. La question se pose désormais de suivre de près les niveaux de valorisation, pour détecter l'entrée dans un bulle qui se terminerait mal.

TAUX

Les taux ont baissé dans la plupart des régions, grâce au soutien des banques centrales. Le rating de l'Italie a été dégradé de BBB à BBB- ; l'Italie n'est désormais plus qu'à un cran de la catégorie Junk Bonds. Le taux de chômage est toujours à 12.6%, un niveau très élevé, et le taux de croissance attendu pour 2015 n'est plus que de 0.2%. Les réformes de flexibilisation du marché du travail engagée par Renzi sont osées, mais l'opposition syndicale et politique pourrait sérieusement retarder leur application. Malgré cela, son taux a baissé en début de semaine, avant d’augmenter de quelques points de base. C’est dire que son évolution est immunisée de tout risque, en raison de l'anticipation par les marchés d'une action prochaine de la BCE début 2015.

MATIERES PREMIERES

Semaine encore plus baissière pour le baril qui se replie de -8.6% à seulement 63.7 USD. Pensez à faire vos courses pour l’hiver : mettez des barils de côté !
Il y aura évidemment des gagnants et des perdants de cette situation : Cf. http://www.leconomiste.com/article/962735-petrole-la-guerre-des-prix-demarrepar-omar-fassal

Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire