jeudi 15 janvier 2015

LES FAITS DU JOUR
La BNS abandonne le plafond fixé pour le Franc Suisse
Jeudi 15 Janvier 2015


Surprise du jour : La Banque Nationale Suisse abandonne le plafond fixé pour le Franc Suisse
Ce plafond avait été instauré précédemment pour freiner la hausse du Franc Suisse, qui nuit aux secteurs d'exportations de l'économie suisse. Il avait été fixé à 1.2 Francs Suisse contre 1 Euro. La BNS a annoncé à la surprise générale qu'elle ne le fera plus respecter. Cela peut avoir plusieurs explications. 
La raison officielle, c'est que lorsque ce peg avait été mis en place, le Franc Suisse était surévalué par rapport aux fondamentaux. La BNS estime qu'il est encore surévalué, mais beaucoup moins qu'auparavant. 
La raison officieuse, est que la BCE va annoncer un QE la semaine prochaine. Cela fera baisser l'Euro face au Franc Suisse. La BNS n'a plus envie de continuer à acheter des Euro qui se déprécient et vendre des Francs Suisses pour soulager la pression sur sa monnaie. Ils abandonnent.
L'Euro perd 30% face au Franc Suisse, et la Bourse suisse se replie de -14%. Cette dernière recule, car les intervenants estiment que cette monnaie forte va pénaliser les exportations des grandes entreprises suisses.
Pour contrer l'afflux financier entrant vers la Suisse qui va vouloir profiter de la hausse de  la devise, la BNS a mis en place un taux négatif sur les dépôts des banques auprès d'elle (tout comme la BCE) à -0.75%. Les banques vont répercuter ce coût sur l'ensemble du système financier via le marché monétaire, en chargeant le client pour emprunter son capital. La BNS prévoit que le Libor 3 mois baissera pour se fixer entre -1.25% et -0.25%. Du coup, la BNS pénalisera les flux de capitaux entrants qui veulent uniquement se placer sur le marché monétaire, ne pas prendre de risque, et profiter de la hausse de la devise. Si des investisseurs entrent sur le marché suisse, ils devront l'investir sur des actifs risqués (actions, obligations, immobilier) pour obtenir un minimum de rendement (au-delà de l'appréciation de la devise).

Ventes au détail US pour Décembre moins bonnes que prévu
Les ventes au détail aux Etats-Unis ont reculé de -0.9% au mois de Décembre, en mois glissant, vs des attentes de seulement -0.1%. Un chiffre moins bon que prévu (surtout pour la période d'achats de fin d'année) mais qui ne devrait pas être considéré comme alarmant pour le moment, vu le dynamisme que reflètent plusieurs autres indicateurs.

Croissance annuelle 2014 de +1.5% en Allemagne
La croissance annuelle Allemande s'affiche à +1.5% en Allemagne. L'économie allemande avait progressé de seulement +0.3% en 2013, et le gouvernement a rabaissé ses perspectives de croissance en 2015 à +1.3%.

Recul des prix à la consommation espagnols au mois de Décembre
Les prix se sont repliés de -0.7% au mois de Décembre en mois glissante, vs des attentes de -0.6%. En année glissante, les prix se sont repliés de -1.1%, en ligne avec les attentes. 

Baisse des taux par la Reserve Bank of India
La Reserve Bank of India a baissé son principal taux de refinancement de 8.00% à 7.75% pour relancer la croissance, dans un contexte marqué par une baisse de l'inflation. On s'attendait à une telle réaction début février, mais le gouverneur a surpris les marchés en annonçant cette baisse lors d'une réunion exceptionnelle non prévue.

La Banque Centrale de Corée du Sud baisse ses prévisions
Même scénario qu'en Inde. La Banque Centrale de Corée baisse ses perspectives de croissance 2015 de 3.9% à3.4%. Elle baisse également ses perspectives d'inflation de 2.4% à 1.9%. Elle n'a pas annoncé d'assouplissement de sa politique monétaire. Son taux directeur est resté stable à 2.0%. Il est très envisageable de la voir baisser ses taux dans les mois qui viennent, tout comme la Reserve Bank of India.

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire