mardi 20 janvier 2015

LES FAITS DU JOUR
Le FMI actualise ses prévisions : pessimisme à l'ordre du jour
Mardi 20 Janvier 2015


Le FMI actualise ses prévisions : pessimisme à l'ordre du jour
Le FMI a actualisé ses prévisions de croissance,  et autant dire que le pessimisme est à l'ordre du jour. Ces nouvelles prévisions étaient attendues, car elles incluent la baisse du pétrole constatée au T4-14. Le FMI avait annoncé précédemment, que la baisse du prix du pétrole allait stimuler la croissance mondiale de +0.3% à +0.8%. C'est pour cela qu'il est étonnant de le voir à présent, réduire ses prévisions de croissance mondiale de -0.3% pour 2015 et 2016, les amenant à +3.5% cette année. Le ton est devenu plus pessimiste.
Les croissances américaine et espagnole ont été revues à la hausse. Aux US, on s'attend à une croissance de +3.6% en 2015. Le Royaume-Uni et l'Inde gardent les mêmes perspectives.
Par contre, celles-ci sont dégradées en Europe (France, l'Allemagne, l'Italie), au Japon, au Canada et en Chine. Pour cette dernière, le FMI anticipe une croissance de 6.8% en 2015 et de 6.3% en 2016.

Chine : ralentissement chronique en marche
Certes, la production industrielle a progressé de +7.9% en année glissante, contre +7.2% précédemment et contre des attentes de +7.4%. Certes, les ventes au détail ont augmenté de +11.9% vs +11.7% précédemment. Mais cela ne saurait camoufler le ralentissement structurel, et non pas conjoncturel, que vit l'économie chinoise. La croissance annuelle de 2014 est ressortie à +7.4%, son rythme le plus bas depuis 24 ans. La croissance devrait même baisser en dessous des 7%, à 6.8% selon les dernières prévisions du FMI.

Allemagne : Indicateur ZEW du climat économique en forte progression en Janvier
L'indicateur ZEW du climat économique actuel a fortement progressé au mois de Janvier, passant de 10.0 à 22.4, contre des attentes de seulement 14.8.
L'indicateur ZEW du climat économique futur (sur les 6 prochains mois), a également fait un bond, passant de 34.9 à 48.4, contre des attentes de seulement 40.0

Taux de rémunération des dépôts négatifs au Danemark
Comme en Suisse, la Banque Centrale du Danemark a rabaissé son taux de rémunération des dépôts, le faisant passer de -0.05% à -0.20%. En vue de la prochaine dégradation de l'Euro si le plan de QE est annoncé jeudi, le Danemark craint un flux entrant de capitaux qui pousserait trop à la hausse sa monnaie. Du coup, la Banque Centrale du Danemark souhaite pénaliser les flux de capitaux entrants qui veulent uniquement se placer sur le marché monétaire, ne pas prendre de risque, et profiter de la hausse de la devise. Elle veut contraindre les flux entrants à se positionner sur des actifs plus risqués (obligataires, actions, immobiliers).

Malaisie, l'exportateur souffre de la baisse du prix du pétrole
Suite à la baisse du prix du pétrole, le pays qui est un exportateur, a réduit ses perspectives de croissance. Sa prévision passe d'une fourchette de 5-6% précédemment, à une fourchette de 4.5-5.5%. Le taux de chômage est pour l'instant très bas (3.1%), si celui-ci venait à augmenter, les autorités seraient amenées à intervenir.

Bonne journée à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire