vendredi 9 janvier 2015

L'Hebdo de l'Eco
Un T4 plus difficile pour l'économie européenne
Vendredi 9 Janvier 2014

ETATS-UNIS
Semaine positive pour l'économie américaine. Durant le  mois de Décembre, l'économie américaine a créé 241,000 emplois, vs 208,000 au mois de Novembre, et vs des attentes de 225,000 selon les chiffres du sondage ADP. 
Cette bonne création d'emplois s'est accompagnée d'une réduction du déficit commercial en Novembre. Au mois de Novembre, les importations américaines ont baissé en valeur -2.2% à 235.4 Milliards USD, en raison d’une baisse du prix des produits pétroliers importés, ainsi que d'une baisse des volumes importés grâce à la hausse de la production intérieure. En face, les exportations ont baissé de -1.0% à 196.4 Milliards, pénalisées par une baisse du régime de croissance mondial, et d'un Dollar plus fort. Au final, le déficit commercial s'est réduit -8% à -39 Milliards USD, contre des attentes de -42 Milliards.

EUROZONE
C'est désormais une réalité : les prix à la consommation ont reculé au sein de l'Eurozone de -0.2% au mois de Décembre, vs +0.3% au mois de Novembre, et vs des attentes de -0.1%. L'inflation sous-jacente (qui exclut les prix des produits volatils comme les produits agricoles et les prix énergétiques) a progressé de +0.8%. Cela désigne le coupable : la baisse du prix du pétrole.
Les prix à la production au sein de la zone Euro ont baissé au mois de Novembre de -0.3% en mois glissant, vs -0.4% au mois d'Octobre. En année glissante, les prix ont baissé de -1.6% vs -1.3% précédemment. Ces prix (en glissement annuel) évoluent de façon négative depuis Juillet 2013.
Cette tendance devrait perdurer en Janvier. L'action de la BCE devient inévitable. Elle pourrait venir dès le Jeudi 22 Janvier selon les bruits du marché.

EUROPE
L'évolution des indices PMI de Décembre, des balances commerciales de Novembre, et des productions industrielles de Novembre, laisse apparaitre un T4-14 plus difficile pour l'économie européenne, par rapport au T3.

1/ Allemagne
La production industrielle fut très mauvaise en Allemagne durant le mois de Novembre. Le marché s'attendait à une hausse de +0.4% en mois glissant, ce chiffre ressort en repli à -0.1%. L’excèdent commercial s'est réduit, passant de +20.6 milliards d'Euros en Octobre à +17.7 milliards en Novembre. Les commandes industrielles allemandes ont reculé au mois de Novembre de -2.4% en month-on-month, vs des attentes de seulement -0.7%, et vs +2.9% au mois d'Octobre.  
Mais malgré cela, le marché du travail allemand est très loin de ses confrères. Le taux de chômage de Décembre s'est fixé à 6.5% vs 6.6% en Novembre, et vs 6.6% pour les attentes du marché. Rappelons que ce taux atteint un pic de 11.5% au sein de la Zone Euro. 
Les allemands viennent par ailleurs, enfin, de voter une loi imposant un salaire minimal. Bien sûr, deux visions des choses s'affrontent à présent. Les syndicats qui pensent que l'augmentation du pouvoir d'achat conféré aux salariés va permettre une hausse de la demande. En face, les patrons d'entreprise à la lecture plus libérale, pensent à une réduction des marges, et à une possible hausse des prix à l'export, ce qui pèserait sur la balance commerciale allemande.
Tout comme le chômage, l'inflation a encore baissé en Allemagne, mais cela est beaucoup moins réjouissant. Le marché s'attendait à une baisse de l'inflation de +0.5% en Novembre à +0.2% au mois de Décembre, le résultat était plus mauvais que prévu. L'inflation a baissé à seulement +0.1% en Décembre. Une intervention non-conventionnelle de la BCE est désormais inévitable. La position allemande est de plus en plus alignée avec celle du reste de l'Europe, ce qui est un bon pour les décisions futures à prendre (notamment la politique de la BCE).   

2/ France
La production industrielle est également décevante en France au mois de Novembre. Elle s'est repliée de -0.3% tandis que les attentes étaient de +0.3%, et vs -0.8% au mois d'Octobre. Le déficit de la balance commerciale se réduit, passant de -4.6 milliards d'Euros en Octobre à -3.2 milliards en Novembre. Cela découle avant tout d'une baisse du prix des achats énergétiques.

3/ Royaume-Uni
La production industrielle fut très décevante au mois de Novembre aux UK. On s'attendait à une progression de +0.2% en mois glissant et de +1.6% en année glissante, mais les chiffres étaient beaucoup moins bons. La production industrielle a reculé de -0.1% en mois glissant, et n'a progressé que de +1.6% en année glissante.
La balance commerciale a profité quant à elle, d'une baisse du prix des achats énergétiques. Ainsi, la balance commerciale des biens est passée d'un déficit de -9.62 Milliards de Pound, à -8.85 Milliards. C'est mieux que les attentes du marché qui se fixait à -9.40 Milliards.

ASIE : Chine
Le PMI Services est ressortie à 53.4 en Décembre vs 53.0 au mois de Novembre. C'est le secteur des services qui permet à l'économie chinoise de tenir le cap. Le secteur manufacturier est quant à lui en contraction. Son indice PMI est passé de 50.0 en Novembre à 49.6 au mois de Décembre, en dessous du seuil des 50.

PAYS EMERGENTS : Indonésie
Nous en parlions ici même le Mercredi 31 Décembre 2014, le gouvernement indonésien a supprimé début 2015, la subvention des produits pétroliers. Les prix à la pompe ont augmenté de +33%. Cela pèse sur le moral des consommateurs. Une enquête montre que le pourcentage des familles qui estiment que leur condition financière est en train de s'améliorer est passé de 50% à 40%, un plus bas depuis 2012. Les fonds économisés par le gouvernement vont être redirigé vers des investissements fructueux à long terme et indispensable pour soutenir la croissance : les infrastructures, l'éducation, et la santé.


Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire