vendredi 27 février 2015

L'Hebdo de l'Eco
L'inflation devient négative aux Etats-Unis
Vendredi 27 Février 2014

US
L'indice des prix à la consommation s'est replié de +0.8% à -0.1% au mois de Janvier 2014 en année glissante, l'inflation américaine devient négative. En month to month, l'inflation -0.3% à -0.7%. Le coupable est bien connu : la forte baisse des prix des matières premières, notamment de l'énergie. En effet, l'inflation sous-jacente qui exclut les matières premières et l'énergie, est en hausse de +1.6% en année glissante. Mais il faut également rajouter, la hausse du dollar. Son appréciation rabaisse le cout des importations, ce qui contribue à créer de la déflation importée. Cela devrait aider la reprise de la consommation privée. La Réserve Fédérale, devrait bien prendre son temps avant de remonter ses taux.

EUROPE
Grèce : les vagues promesses de Syriza
Certes, l'accord de prolongation de 4 mois du programme d'aide a été signé, mais plusieurs défis restent à relever. Le premier est celui d'un vote de cette extension, par le Parlement Allemand. Le second défi, c'est de se mettre d'accord sur les réformes de fond. Les promesses de Syriza sont vagues, et suscitent l'inquiétude du FMI et de la BCE. Seul l'UE qui a mené les négociations est confiante. La Grèce ne touchera pas la dernière tranche d'aide (7.2 milliards) tant que le programme final n'est pas validé. Il est attendu pour fin Avril. Le feuilleton grec, n'est pas près de se terminer.

PMI décevant au sein de l'Eurozone pour le mois de Janvier
L'indice des directeurs d'achats (le PMI) calculé par Markit, fut décevant pour le mois de Janvier. Sa composante manufacturière n'a pas bougé (elle est passée de 50.0 à 50.1) ce qui indique une activité en stagnation. Même si ce niveau correspond à un plus haut sur les 7 derniers mois, il reste décevant. 
En France, le PMI qui a progressé sur les derniers mois, a déçu. Il s'est replié de 49.2 à 47.7, ce qui reflète une contraction de l'activité. En Allemagne, il stagne à 50.9.
Le PMI Composite (qui inclut les services et la manufacture), passe de 52.6 à 53.4, indiquant une activité plus soutenue dans le secteur des services.

Progression de l'indice de confiance économique en zone Euro
L'indicateur de confiance économique a progressé au sein de la zone Euro au mois de Février, passant de 101.4 à 102.1. De même pour l'ensemble de l'Union Européenne. Il a progressé de 104.7 à 105.1. Un signe encourageant pour ce début d'année.

Ventes au détail en repli au Royaume-Uni
Malgré le lancement des soldes d'hiver, les ventes au détail ont reculé au Royaume-Uni au mois de Janvier de -0.3%, contre une hausse au mois de Décembre de +0.4%.

Pas d'amende pour la France pour non-respect de son programme
La France s'était mise d'accord avec Bruxelles pour atteindre un déficit budgétaire inférieur à 3% du PIB cette année; elle ne tiendra pas parole. Bruxelles a décidé de ne pas donner d'amende à la France (et à l'Italie). Elle offre une extension jusqu'en 2017 pour s'y conformer. 

Bonne croissance en Espagne confirmée
La croissance espagnole est confirmée à +2.0% sur l'ensemble de l'année 2014, un résultat très satisfaisant en comparaison avec le reste des autres pays européens, où la croissance est beaucoup plus molle.

Evolution des prix confirmée à -0.6% au sein de l'Eurozone
L'évolution des prix à la consommation a été confirmée à -0.6% au mois de Janvier au sein de l'Eurozone, un plus bas depuis la crise de 2008. La BCE a lancé un programme d'assouplissement quantitatif pour contrer le risque d'une spirale déflationniste, mais les premiers achats ne devraient intervenir qu'au mois de Mars. Vivement !

ASIE
Indice PMI HSBC China en légère progression
L'indice PMI HSBC China est en légère progression sur le mois de Février. Il se fixe à 50.1 contre 49.7 pour le mois de Janvier. Son niveau est faible, mais la bonne nouvelle c'est que l'indice est reparti à la hausse, alors que le marché s'attendait à ce qu'il baisse (à 49.5).

PIB de Hong Kong en progression de +2.3% sur 2014
Le PIB de Hong Kong a progressé de +2.3% sur 2014, en ligne avec les attentes. Cela marque une baisse par rapport à la croissance de +2.9% réalisée l'année dernière. Vu l'ampleur des manifestations politiques qui ont bloqué l'activité, le résultat aurait pu être pire.

AUTRE
Baisse des taux directeurs en Turquie
La Banque Centrale Turque a fini par baisser son taux directeur hebdomadaire de -25pb à 7.5%. Elle a également baissé son taux directeur au jour le jour, de -50pb à 10.75%. La banque peut le faire car les anticipations d'inflation sont basses et le permettent. Certains se demandent si elle n'a pas cédé à des pressions politiques, et s'interrogent sur son indépendance. En effet, le Président et le Premier Ministre insistent depuis longtemps, pour qu'elle baisse ses taux. La banque centrale elle, a peur qu'une baisse trop importante ne fasse fuir les capitaux. Ces capitaux servent à financer son déficit du compte courant. Une sortie massive, pourrait provoquer une crise de la balance des paiements. Surtout que la FED se prépare à relever ses taux. Mais le pouvoir politique est très préoccupé par les élections en vue, et souhaite relancer la croissance qui a ralenti, par une politique monétaire plus accommodante.

La Nouvelle-Zélande n'est pas épargnée des pressions déflationnistes
Nulle part où se cacher pour échapper aux pressions déflationnistes. Les attentes d'inflation en Nouvelle-Zélande sur les 2 prochaines années sont de +1.8%, un plus bas depuis Décembre 1999. 

Croissance de seulement +1.5% en 2014 en Afrique du Sud
L'économie sud-africaine n'a progressé que de +1.5% à l'issue de 2014. En 2013, le PIB avait progressé de +2.2%. Ce rythme de croissance est le plus faible depuis la crise de 2008/2009. En cause, de longues grèves dans le secteur des matières premières, et des coupures d'électricité qui s'intensifient.

Moody's dégrade la Russie dans la catégorie Junk Bonds
Après S&P, c'est au tour de Moody's de dégrader la notation de la Russie d'un cran, la faisant basculer dans l'univers du High Yield. Moody's avait prévenu et s'est exécuté. Cette nouvelle notation est assortie d'une perspective négative, ce qui signifie qu'elle pourrait être baissée davantage. En cause, les problèmes financiers accumulés depuis l'invasion de l'Ukraine.

Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire