vendredi 27 mars 2015

L'Hebdo de l'Eco
Partout, les banques centrales luttent contre la déflation
Vendredi 27 Mars 2015

US
L'inflation américaine sort du territoire négatif
L'inflation américaine sort du territoire négatif au mois de Février. En mois glissant, elle est passée de -0.7% à +0.2%. En année glissante, elle est passée de -0.1% à 0.0%.

Baisse des demandeurs d'emplois aux US
Le chiffre des nouveaux demandeurs d'emplois a baissé cette semaine aux Etats-Unis de -9,000 pour s'établir à 282,000 demandeurs. Le marché du travail américain est solide.

EUROPE
Baisse du déficit budgétaire en France
La France fait mieux que prévu initialement. Son déficit budgétaire est ressorti à 4.0% du PIB en 2014, contre 4.3% en 2013. Pour cette année, le déficit budgétaire prévu devrait se situer à 3.8%. La commission européenne avait offert un rallongement à la France, de sa période de consolidation budgétaire en vue d'atteindre le seuil européen fixé à 3.0% du PIB.

L'inflation devient nulle au Royaume-Uni
Les marchés n'ont pas été surpris : la Banque d'Angleterre avait prévenu il y a quelques semaines, que l'inflation risquait devenir nulle au sein du Royaume-Uni. C'est désormais chose faite, elle a baissé de +0.3% au mois de Janvier, à 0.0% au mois de Février. Ce chiffre est légèrement au-dessus des attentes, qui étaient de +0.1%. Il est important de noter que l'inflation sous-jacente qui exclut les produits volatils tels que les produits agricoles et énergétiques est toujours positive. Elle a baissé de +1.4% à +1.2%. Le marché s'attend à ce que l'inflation du Royaume-Uni s'enfonce en territoire négatif au mois de Mars.
 
Hausse des ventes au détail aux UK
Les ventes au détail ont augmenté au Royaume-Uni de +0.7% au mois de Février, plus que les attentes du marché à +0.4%. Cela met un terme au repli des deux mois précèdents, les consommateurs semblent profiter du recul des prix à la consommation.

Bonne nouvelle en Espagne sur le front de la croissance
La croissance espagnole sur le premier trimestre de cet année devrait s'établir à +0.8% selon la banque centrale espagnole. L'économie espagnole profite de la baisse du baril de pétrole et de la baisse de l'euro. Les projections pour l'ensemble de l'année 2015 ont été revue à la hausse : de +2.0% à +2.8%.

Outlook positif sur le rating du Portugal chez S&P
Le rating du Portugal est maintenu par S&P à BB, mais les perspectives sont passées de stables à positives. Les perspectives s'améliorent pour le pays qui a profité d'un plan de sauvetage européen.

ASIE
Inflation sous-jacente nulle au Japon, une situation préoccupante
Dans plusieurs pays du monde, l'inflation est faible en raison du recul des prix de l'énergie. Du coup, l'inflation sous-jacente qui les exclut, demeure positive. Mais au Japon, la situation est plus préoccupante. 
En effet, c'est l'inflation sous-jacente qui a atteint 0% au mois de Février, contre +0.2% au mois précèdent. Elle baisse sans relâche depuis le mois d'Avril 2014, date à laquelle le Japon avait augmenté son taux de TVA de 5% à 8%. Depuis cette date, la consommation japonaise recule. Au mois de Février, elle a baissé de -2.9%, le 11ème mois de baisse d'affilé. 
Ce qui est donc préoccupent dans le cas japonais, c'est que le recul de l'inflation n'est pas uniquement dû à la baisse des matières premières : il reflète une demande interne en repli.

PMI Manufacturier au plus bas en Chine
Le PMI manufacturier HSBC pour la Chine, a touché un plus bas en Mars sur les 11 derniers mois. Il est ressorti à 49.2, contre 50.7 au mois de Février. Il s'agit là d'une estimation préliminaire, qui sera affinée par la suite. L'économie chinoise est clairement en ralentissement, même si le niveau de la croissance reste remarquable, et ferait rêver plus d'un pays.(Cf. http://www.leconomiste.com/article/968359-la-nouvelle-donne-chinoisepar-omar-fassal)


AUTRE
Statuquo à la Banque Centrale du Mexique
L'inflation mexicaine est en ligne avec la cible de la banque centrale (inflation sous-jacente proche de +3%), mais les perspectives de croissance pourraient être revues à la baisse. 
Dans ce cadre, la Banque Centrale du Mexique a préféré garder son taux directeur stable à 3.0%, un niveau historiquement bas pour le pays. Tout comme les autres pays émergents, le Mexique craint une fuite des capitaux lorsque la FED remontera son taux directeur.

Baisse du taux directeur en Hongrie
La Banque Centrale hongroise a baissé son taux directeur de 2.10% à 1.95%, pour relancer la croissance qui ralentit (elle passe de 3.6% en 2014 à 3.0% en 2015), et lutter contre les pressions déflationnistes (inflation en repli de -1.0% sur le mois de Février en month-to-month)

Repli du PIB de -14.8% au T4 en Ukraine
Le conflit pèse sur l'économie ukrainienne : un repli du PIB de -14.8% au T4-14, suite à un repli de 5.4% au T3-14. L'Ukraine est en train de négocier une annulation d'une partie de sa dette, qui devrait dépasser les 95% du PIB cette année.

L'Ukraine sur le point de faire défaut
Le rating du pays fut rabaissé chez Moody's de Caa3 à Ca3, le risque de défaut est quasi-certain. La semaine prochaine, l'Ukraine ouvrira des négociations pour annuler une partie de sa dette qu'elle s'estime incapable de rembourser. Les haircuts pourraient être importants pour les créanciers.

Rating du Brésil confirmé chez S&P
Le rating du Brésil est confirmé à BBB- chez S&P, avec une perspective stable. Le pays garde donc son Investment Grade Rating, malgré une conjoncture économique difficile (récession de -0.8% du PIB en 2015 et progression de +1.2% en 2016).

Dégradation du rating du Nigéria chez S&P
Le rating du Nigéria fut dégradé de B+ à BB- en raison du poids que pose le repli du baril de pétrole sur l'économie nigériane. La croissance a été revue à la baisse de +6.2% en moyenne sur les années à venir à +5.0%.

Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire