vendredi 17 avril 2015

L'Hebdo de l'Eco
Baisse du taux de chômage au Royaume-Uni : 5.6% en Février
Vendredi 17 Avril 2015

EUROPE
Baisse du taux de chômage au Royaume-Uni
Le taux de chômage a baissé au Royaume-Uni, de 5.7% au mois de Janvier à 5.6% au mois de Février. L'économie britannique maintient sa trajectoire satisfaisante, en comparaison avec la zone Euro.

Inflation toujours nulle au Royaume-Uni
L'inflation au Royaume-Uni reste stable à 0%, le chiffre le plus bas depuis le début des statistiques mensuelles en 1989.

Hausse de la production industrielle au sein de l'Eurozone
La production industrielle au sein de l'Eurozone a progressé de +1.1% au mois de Février en mois glissant, suite à un repli de -0.3% au mois de Janvier. Les attentes du marché étaient plus modeste, une progression de seulement +0.4%. En année glissante, la production industrielle a progressé de +1.6%. Une nouvelle encourageante, même si le chemin à parcourir reste encore bien long.

Grèce : tentative de rééchelonner la dette auprès du FMI refusée
La Grèce aurait approché le FMI pour rééchelonner sa dette, mais le fonds aurait refusé. L'étau financier se resserre de plus en plus sur le pays, qui ne pourra bientôt plus tenir ses engagements.

Grèce : baisse du taux de chômage qui reste à un niveau insoutenable
Le taux de chômage a baissé en Grèce, de 25.9% à 25.7% en Janvier. Ce taux recule, mais reste pour l'instant à un niveau insoutenable. La production industrielle a progressé de +1.9% contre des attentes de -2.1%, sur le mois de Février en année glissante.

BCE : les taux directeurs restent stables
La BCE a gardé ses taux directeurs à un niveau stable. Mario Draghi affirme qu'il n'y a aucune bulle sur le marché obligataire. Pourtant, vu les rendements devenus négatifs sur plusieurs maturités des obligations souveraines, la question reste entièrement ouverte.

La baisse des prix s'atténue en Italie
L'inflation en Italie est ressortie à 0% au mois de Mars et de Février en année glissante. Les prix à la consommation ont augmenté de +2.1% en mois glissant. La baisse des prix semble s'atténuer.

ASIE
Croissance de +7.0% en Chine au T1-15
Chaque jour, de nouveaux indices sur le ralentissement chinois. L'économie a progressé au premier trimestre 2015 de +7.0% en année glissante. Au dernier trimestre 2014, elle avait progressé de +7.3%. Ce rythme de croissance est le plus bas depuis la crise de 2009.

Inflation toujours faible en Chine
Le taux d'inflation s'est établi en Chine au mois de Mars à +1.4% en année glissante, mieux que le plus bas de +0.8% enregistré en Janvier. Mais ce niveau reste insuffisant, étant donnée la cible de +3.0% fixée par la Banque du Peuple.

Le ralentissement chinois se fait sentir sur le commerce extérieur
Le ralentissement chinois se fait sentir. Les chiffres du commerce extérieur pour le mois de Mars sont inquiétants. Les importations ont reculé de -15% en année glissante, alors que le marché s'attendait à une progression de +9%. Les importations ont reculé de -13% alors que le marché tablait sur une baisse de -10%. La balance commerciale ressort du coup à seulement +18.6 Mds RMB (3 Mds USD), un plus bas sur les treize derniers mois.
Cela confirme le ralentissement palpable en Chine : 

La Sri Lanka rejoint les autres banques centrales asiatiques
A l'image des autres banques centrales asiatiques, le Sri Lanka baisse son taux directeur, de 8.0% à 7.5%. En cause, une inflation devenue trop basse (0.1% en Mars), ouvrant la possibilité à un assouplissement pour soutenir la conjoncture.

Baisse des prévisions de croissance en Corée du Sud
La croissance en Corée du Sud est revue à la baisse une seconde fois par la Banque Centrale. Elle baisse de 3.4% à seulement 3.1% pour cette année. L'inflation est également revue à la baisse. La prévision pour cette année passe de +1.9% à seulement +0.9%. Bien en dessous de la cible de la banque centrale. Malgré cela, elle a gardé son taux directeur stable à 1.75%.

AUTRE
Le FMI devient plus optimiste sur le Brésil
Le FMI devient plus optimiste sur la trajectoire de l'économie brésilienne. Sa prévision de recul du PIB pour 2015 passe de -1.3% à -1.0%. D'autre part, sa prévision pour 2016 passe d'un repli de -0.5% à une progression de +1.0%. 

Dégradation du rating du Brésil en vue
Le Brésil jouit d'une notation de BBB chez Fitch, l'agence a baissé sa perspective d'évolution de cette note de stable à négative. Cela veut dire que la notation sera revue à la baisse sans amélioration rapide de la conjoncture. Le rating brésilien est également critique chez les autres agences (S&P et Moody’s), proche d’un déclassement en catégorie High Yield.

Statuquo à la Banque Centrale du Canada

Malgré un ralentissement économique palpable en raison de la baisse du prix du pétrole, la Banque Centrale du Canada temporise et maintient ses taux directeurs à un niveau inchangé.

Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire