vendredi 22 mai 2015

L'Hebdo de l'Eco
Le doute au sein du comité de la FED
Vendredi 22 Mai 2015

US
Minutes de la FED
Les minutes de la FED laissent apparaitre un sentiment partagé face au ralentissement du T1-15. Vu le ton tempéré de la FED, les marchés éloignent de plus en plus une éventuelle hausse des taux en Juin, et tablent plutôt sur Septembre pour un premier mouvement.

EUROPE
PMI Eurozone en stagnation
Le PMI de la zone Euro ressort en quasi-stagnation à 53.4 en Mai contre 53.9 précédemment. En France, le PMI s'améliore mais il reste en dessous du seuil de contraction depuis 1 an. En Allemagne, le PMI indique une expansion, mais le rythme de celle-ci ralentit.


Le FMI revoit ses prévisions à la hausse pour l'Italie
La semaine dernière, les croissances sur le premier trimestre avaient surpris, avec une amélioration de la conjoncture dans les pays du Sud, notamment en Italie. Suite à cela, le FMI a annoncé améliorer sa prévision de croissance pour l'économie italienne. Ses prévisions passent de +0.5% en 2015 à +0.7%, et de +1.1% en 2016 à +1.2%.

Inflation négative au Royaume-Uni
L'inflation devient négative au Royaume-Uni. Après être ressorti à un niveau nul, elle ressort -0.1% au mois d'Avril.

Rendements négatifs sur la dette portugaise
Même pour les pays du Sud, les rendements obligataires deviennent négatifs. C'est le cas pour le Portugal, qui vient d'émettre des titres de courte maturité (6 mois) et dont les rendements sont ressorti négatifs des adjudications.

ASIE
Mauvaise nouvelle pour l'économie chinoise
La baisse des prix immobiliers se poursuit. Les prix des logements neufs reculent au mois d'Avril de -6.1% en année glissante, le même rythme qu'au mois de Mars. La baisse du prix de l'immobilier annonce plus de difficultés pour les municipalités, qui avaient créé des entreprises publiques endettées auprès du système bancaire avec comme collatéral, les terrains.

PMI manufacturier en Chine toujours inquiétant
Le PMI/HSBC du secteur manufacturier chinois est toujours inquiétant. Même s'il progresse de 48.9 à 49.1 en Mai, il reste en dessous de la barre des 50 ce qui indique une contraction du secteur.

Croissance de +2.4% au Japon sur le T1-15
La croissance au Japon va dans le bon sens car la consommation privée progresse, même si l'amélioration notable est avant tout due à une augmentation des stocks. Elle ressort à +2.4% en rythme annualisé, contre +2.2% au trimestre précédent.

AUTRE
La contraction russe moins mauvaise que prévue
L'économie russe s'est contractée au premier trimestre de l'année de -1.9%, un peu mieux que les estimations du marché qui tablaient sur une contraction de -2.6%.

L'Ukraine traverse plus de difficultés
Suite au conflit avec la Russie, l'économie ukrainienne ne cesse de reculer. Le PIB au premier trimestre s'est replié de -17.6% en année glissante. Pour pouvoir obtenir un prêt du FMI et éviter la cessation de paiements, le gouvernement doit faire des efforts budgétaires. Il a arrêté plusieurs subventions de produits grand public, du coup leur prix a fait un bond. L'inflation a atteint +61% au mois d'Avril en année glissante. Une hausse brutale qui freine toute l'économie ukrainienne. L'Ukraine poursuit ses négociations pour obtenir un haircut sur sa dette, s'estimant incapable de la rembourser en totalité dans les conditions actuelles.

Les gérants les plus exposés à la dette ukrainienne
La dette ukrainienne est en passe d'être renégociée car elle est devenue insoutenable, vu la contraction économique actuelle. On apprend à travers la presse ce matin, quelques noms de gérant internationaux très exposées à cette dette, et qui prennent part du coup aux négociations. Il s'agit de Franklin Templeton, de T. Rowe Price, de TWC, et de BTG Practual.

Moratoire sur la dette ukrainienne
Le parlement ukrainien a voté un moratoire sur la dette ukrainienne. Celle-ci est cours de renégociation avec les créanciers étrangers.

Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire