vendredi 12 juin 2015

L'Hebdo de l'Eco
Baisse du taux directeur en Corée du Sud
Vendredi 12 Juin 2015

EUROPE
La croissance confirmée à +0.4% dans la zone Euro
La croissance au sein de la zone Euro fut confirmée à +0.4% sur les trois premiers mois de l’année. Une croissance qui s’améliore, mais qui reste encore très faible.


Détérioration de la conjoncture grecque
Le taux de chômage en Grèce est passé de 26.1% à 26.6% au premier trimestre 2015. Les négociations avec les partenaires européens ne progressent pas, le défaut approche. S&P a une nouvelle fois dégradé la notation de la Grèce, la faisant passer de CCC+ à CCC.

ASIE
Baisse du taux directeur en Corée du Sud
La Corée du Sud baisse son taux directeur de -25pb à 1.50%, pour la quatrième fois. La banque centrale a peur des conséquences de l'épidémie MERS sur l'économie coréenne.

Revue de la croissance à la hausse au Japon
Contrairement à l’Eurozone, la croissance au Japon a été revue à la hausse. Elle passe de +2.4% en glissement annuel à +3.9% sur le T1-15. En trimestre glissant, la croissance ressort à +1%.

Les pressions désinflationnistes en Chine se poursuivent
Les pressions désinflationnistes se font ressentir davantage en Chine. En effet, l’inflation mensuelle a reculé de +1.5% au mois d’Avril à +1.2% au mois de Mai, en année glissante. Cela témoigne du ralentissement du moteur économique chinois.

AUTRE
Croissance de +2.3% en Turquie
La Turquie, dont la monnaie s'est effondrée suite au résultat des élections, affiche une croissance de son PIB de +2.3% en année glissante, contre des attentes de seulement +1.6%. Une bonne surprise, mais un niveau en dessous du rythme de 5% auquel l'économie turque nous avait habituée par le passé.

Plan de relance de 65 Milliards de Dollars au Brésil
Plan massif de relance de l'économie brésilienne, à travers un package d'investissement de 65 milliards de dollars. Le montant est très important, il représente 3.5% du PIB brésilien. Les investissements couvrent des routes, des voies ferrées, et des aéroports. Ce plan vient à point nommé, mais il ne doit pas faire oublier les déséquilibres budgétaires brésiliens qui doivent être corrigés, et 'l’inflation galopante qui doit être maitrisée.


Bon week-end à vous tous.
Omar Fassal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire