mardi 6 septembre 2016

Taux marché monétaire Eurozone

La conséquence logique de l'assouplissement quantitatif de la BCE c'est naturellement la baisse des taux d'intérêts. Ici un graphe qui devrait nous faire réfléchir. Les taux sont négatifs sur le marché monétaire de la zone Euro pour l'ensemble des maturités : de 7 jours à 1 an. Le capital ne vaut plus rien sur le court terme. 

Cela a certes aidé la reprise de la croissance économique. Mais il est clair qu'aujourd'hui davantage d'assouplissement effectué sur le même mode ne changera plus rien à la donne. On voit ici une remontée de la croissance, mais celle-ci stagne dans un contexte où les réformes structurelles tardent à arriver dans plusieurs pays de la région. Mario Draghi l'a compris, les autres dirigeants sont-ils prêt à assumer leur part ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire